Les  7 clefs de la réussite de l’équipe de France de football 2018

Equipe de France de Football : une réussite française

 

Le 15 juillet 2018, la France gagne la coupe du monde de football en Russie et devient 20 ans après 1998, une 2eme fois champion du monde. Une 2eme étoile bien méritée va être brodée sur les maillots bleus qui vont se vendre par milliers  et symboliser pendant très longtemps l’une des plus belles réussites Françaises en matière de sport. Voyons ensemble les 7 clefs de la réussite de l’équipe de France de football 2018 qui lui ont permis de s’imposer et de se dépasser dans cette compétition.

Retrouvez à la fin de l’article comment utiliser ces enseignements pour réussir sur vos projets. 

 

Pour commencer un peu d’Histoire :

 

L’équipe de France de  football 1982 : le traumatisme

 

Le 8 juillet de cette année là, j’avais 8 ans et j’étais en vacances dans le sud de la France avec mes parents. Comme de nombreux enfants de mon âge, j’étais devant ma télévision à rêver, à espérer. Et brutalement, le rêve et tous mes espoirs ont viré au cauchemar, j’étais debout totalement choqué par ce qu’il venait de se passer, je criais, j’étais dans tous mes états !

Demi-finale France-Allemagne du Mondial 82 en Espagne :  la sortie telle une agression du gardien allemand Harald Schumacher contre le pauvre Patrick Battiston n’a pas été sanctionnée ! Même pas un coup-franc !… Hallucinant malgré 3 côtes cassées et 2 dents en moins…Les analystes ont décrit plus tard cet événement comme une des pires décisions d’arbitrage et une des plus grandes injustices de l’histoire de la Coupe du monde de Football. Pour la génération qui n’a pas vu ce match ni ce geste, regardez la vidéo Youtube et faites vous votre opinion. Vous comprendrez en quoi l’arbitrage vidéo est enfin une réelle avancée dans le monde du football.

 

Après le match j’étais traumatisé. Je me rappellerai toute ma vie cet instant  de profonde injustice. Le pays était scandalisée et  on m’avait volé mon rêve et la finale de la coupe du monde. On avait empêché la France de gagner…

 

Les bleus de 1998  : “et 1 et 2 et 3 – 0 !!!”

 

Le 12 juillet 1998, J’avais 24 ans je finissais mes études d’ingénieur  et j’étais en stage chez Renault au Havre. Et j’ai vécu un évènement mémorable, mon rêve de gosse … enfin !  Tout le pays était dans la rue. Je me rappelle encore la fête qu’on a fait jusqu’à 6h du matin sur la plage du Havre à danser et chanter. “La victoire était en nous”.

Malgré une préparation compliquée avec le sélectionneur  Aimée Jacquet décrié par la presse et le journal l’Equipe. La plupart des Français demeuraient sceptiques sur la composition de l’équipe. Finalement, au fur et à mesure, l’équipe de France s’est imposée petit à petit dans le coeur des Français avec cette finale en apothéose face au Brésil. Au rythme d’ “I will survive”, les bleus d’Aimée Jacquet  permettent à enfin à tout un pays d’avoir son triomphe et sa communion nationale.

Pour ceux qui ont vécu les 2 coupes du mondes 1998 et 2018, vous avez surement remarqué les nombreux parallèles. Hasard ou coïncidence ? pas vraiment un hasard à mon avis vu que Didier Deschamps a surement appliqué de nombreux enseignements d’Aimée Jacquet (Comme par exemple d’exclure tout joueur à l’ego surdimensionnés pouvant destabiliser l’union sacrée de l’équipe et beaucoup d’autres choses). C’est donc ce qui m’a poussé à developper cet article puisqu’il apparait clairement que par 2 fois la France a gagné avec une configuration similaire reprenant les mêmes facteurs de réussite.  

 

L’équipe de  France de football 2018 : la confiance dans la victoire

 

20 ans après, j’ai suivi cette nouvelle coupe du monde en Russie avec beaucoup d’espoirs.  J’avais l’intime conviction qu’on allait la gagner cette fameuse 2eme étoile…

Mais pourquoi avais-je cette sensation, ce ressenti … je ne suivais pas beaucoup le foot, je ne connaissais même pas énormément les joueurs. J’avais juste mon oeil, mes oreilles et mon expérience professionnelle en coaching d’entrepreneur.

Je ne parlerai pas donc pas de technique, de stratégie ou du jeu en lui-même, mais des personnes, des joueurs, de leur histoire, de leurs comportements, leurs attitudes, leurs paroles durant  et avant la compétition. Le but : comprendre leur état d’esprit, le cœur de leur motivation pour vous aider à vous en inspirer au quotidien

Nous allons donc lister et identifier les 7 facteurs observables, clefs de réussite de l’équipe de France de football, qui ont forcément eu une influence sur cette belle victoire. Si vous en voyez d’autres, je vous attends dans les commentaires.

Ces éléments sont basés sur mes observations lors des matchs, de la préparation (voir le reportage l’épopée russe sur TF1), des interviews des joueurs et du staff , d’autres articles, de l’histoire de l’équipe, de celle des joueurs…

 


Voilà les 7 clefs de réussite de l’équipe de France de football 2018 championne du monde :

 

1.  Un coach / mentor : Didier DESCHAMPS

 

Un palmarès exemplaire unique

 

Didier Deschamps coach mentor de l'équipe de France de football

 

Capitaine de l’équipe victorieuse en 1998, 2 fois champion de France, 3 fois champion d’Italie, 3 fois Champion d’Europe (Champions League) et 1 fois champion du monde en tant que joueur ! … Un palmarès de dingue qui contribue à générer un immense respect et une admiration incontestée des joueurs de l’équipe. A contrario, Laurent Blanc n’a pas eu du tout les mêmes résultats, ni le même palmarès. ucun autre sélectionneurs de l’équipe de France n’a eu ce palmarès en tant que joueur. On comprend donc toute  l’importance de l’exemplarité du leader guide. Didier Deschamps est aussi connu comme ayant été le relai de Aimée Jacquet sur le terrain. Il s’est inspiré de sa stratégie et nul doute que cela a eu été d’une grande influence positive.

 

Un leader respecté et admiré 

 

Didier Deschamps coach mentor gagne la coupe du monde 2018

 

Il ne s’est pas laissé influencer par la presse. Il a toujours gardé sa stratégie confidentielle ainsi que la composition de son équipe avant les matchs. Cela a pu agacer de nombreux journalistes. Il communiquait peut et restait en retrait. Pouvant passer parfois pour distant.

Avec le recul aujourd’hui, on voit que tout cela était calculé, qu’il savait ce qu’il faisait. Son objectif était de rester focalisé sur son objectif et sa stratégie. Et surtout ne pas se laisser impacter par les attaques du public ou des journalistes.

 

 A l’écoute et proche de son équipe

 

Ancien Joueur exemplaire, sa légitimité et son palmarès lui ont servi pour se faire entendre. Ses qualités de capitaine et de leader sont indiscutables depuis 1998. Sa complicité acec les joueurs et visible dans le reportage de TF1. On le voit de nombreuses fois en tête à tête avec les joueurs. Toujours bienveillant mais ferme quand il le faut.

Ceux qui ont lu cet article ont aussi lu :   Mes 3 clefs pour garder sa motivation au top, jour après jour

On entend et lit aussi que Didier Deschamps depuis l’Euro a créé des liens beaucoup plus forts avec les joueurs, et était devenu beaucoup plus proche. Cela se manifeste par beaucoup de contacts et de proximité  physique. Il s’est intéressé plus à leur vie, à leurs problèmes personnels créant ainsi plus de liens avec les joueurs.

 

2. La goût de l’échec en 2016,  l’apprentissage 

 

l'équipe de France déçue par l'échec

 

Un profond sentiment de revanche

 

En 1994, La France n’était même pas en phase finale de la coupe du monde. La génération Papin a échoué. La relève avec la génération Zidane arrive et part avec un sentiment de revanche en 1998.

En 2016, la défaite de la finale la coupe d’Europe traumatise l’équipe de Pogba et Griezman. Leurs témoignages sont sans équivoque : « plus jamais ça ! ». L’équipe est marquée et commencent sa préparation avec ce même sentiment qui va les pousser à se dépasser.

 

3. Le choix d’une équipe autour d’un projet, d’une vision

 

L’entraineur adjoint Guy Stefan s’exprime sur le sujet dans le reportage « l’épopée russe. L’ensemble des joueurs de l’équipe, y compris les remplaçants ont été sélectionnés parce qu’ils partageaient la vision et le projet de Didier Deschamps. Les joueurs avec un égo trop fort ont été relégués comme en 1998. Benzema en a fait les frais, tout comme Ginola en 1998 qui accuse d’ailleurs Didier Deschamps d’avoir été responsable de sa non sélection.

 

Une vision et des valeurs communes

 

Durant toutes les interviews d’après match, joueurs et remplaçants parlent d’une seule voix : la priorité autour du collectif. Avec un seul objectif lors de  la première phase : jouer chaque match pour gagner et se qualifier pour les phases finales. L’objectif est atteint malgré un jeu mitigé parfois mais tous restent focalisés sur le seul enjeu qui compte : avancer  pas à pas, avec humilité. Sans s’enflammer, les joueurs travaillent dur entre les matchs, mais sont en osmose pour ce qui est de l’état d’esprit. Ils sont dans le jeu,

C’est après la finale que les joueurs se sont confiés sur leurs ambitions réelles initiales et leur vision. Tous ne rêvaient que d’une seule chose : soulever la coupe.

On retrouve parmi leurs valeurs communes : la solidarité, l’humilité, le travail,  la combativité, le plaisir de jouer, l’engagement…

 

Des liens forts entre les joueurs

 

J’ai encore cet exemple d’Adil Rami, devenu la mascotte du groupe avec sa barbe et ses moustaches. Pourtant remplaçant, sa bonne humeur et son optimisme permanent ont joué un rôle fédérateur entre les joueurs. L’image de Griezmann qui touche ses moustaches comme un gri gri  avant les matchs fait sourire mais a généré un veritable ancrage de positivisme;  une source d’énergie et de bienveillance qui met tout le monde d’accord.

On se rappelle tous les bisous de Laurent Blanc sur le crâne de Fabien Barthez en 1998. Un geste simple de fraternité, d’encouragement et de complicité créant la connivence et un lien fort entre les joueurs. Aujourd’hui avec le recul on comprend l’importance de tous ces  liens pour créer une équipe unie et solide durant les moments difficiles comme durant les matchs contre l’argentine ou  la Belgique. Au fur et à mesure ces liens se sont renforcés et ont permis aux  joueurs de résister à la pression de la finale.

D’autres éléments de cohésion forte ont pu être observés : les danses et chants de l’équipe entre les matchs et après chaque victoire. Menées par un Paul Pogba chef de tribu  et un Antoine Griezmann fédérateur.  Le parallèle avec 98 est frappant. Qui n’a pas chanté sur « I will survive » l’hymne des joueurs qui est devenu le chant de ralliement de tout un pays.

 

Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

 

Toutes les équipes avec des stars ont perdu. Léo Messi n’a rien pu faire contre la France. Ronaldo malgré quelques gestes techniques et des buts magnifiques n’a pas pu porter son équipe au delà des 1/8eme de finale.

La force de notre équipe de France de football s’est illustrée lors du match contre l’argentine. L’étoile filante Killian MBAPPE traverse le terrain en dribblant 3 joueurs.A presque  37 km/h il contraint le dernier défenseur de faire une faute provoquant un penalty. Penalty transformé par l’imperturbable Antoine Griezmann.

 

L’importance des remplaçants 

 

On vient de parler d’Adil Rami,mais tous les remplaçants ont joué leur rôle.Véritables soutiens psychologiques, sparing partenaires de l’équipe principale à l’entrainement. Même s’ils ne jouent pas lors des matchs, ils sont présents et contribuent à créer un groupe uni à 23, ils agissent en véritable coach relais de l’entraineur. Leur capacité à s’effacer au profit du collectif est fondamental. Porté par Adil Rami exemplaire de bonne humeur, Florian Thauvin (Meilleur buteur du championnat de France) qui n’a pas joué un seul match. Leur capacité à faire passer leur égo au profit du collectif a été aussi une grande force. En contribuant à stimuler, pousser, encourager leurs coéquipiers, sans jamais être frustrés.

 

4. L’attitude : Des joueurs brillants mais pas des stars

 

Antoine Griezmann, le meilleur joueur de l'équipe de France 2018

 

Je repète souvent cela , les 3 clefs de la réussite  sont : l’attitude, l’attitude et enfin l’attitude !

Car oui nos joueurs ont été vraiment exemplaires dans leurs attitudes et leurs comportements.

Je ne parle évidemment pas de la partie technique ! Mais de leur loyauté, leur cohésion, leur discours, leur comportement vis-à-vis de l’adversaire, vis-à-vis du coach, de l’arbitre, de la presse, entre eux… A la fin de chaque match, tous parlent du collectif. Jamais aucun ne s’attribue le crédit d’un but ou d’une action. Toujours valoriser les partenaires et respecter l’équipe adverse. Car les mots ont un sens.

 

Exemplarité dans le comportement et l’expression

 

Même durant les moments difficiles. A aucun moment il n’y a eu de tension ou de mauvais esprit .  Chaque fois que les matchs étaient durs, il y avait une forme d’humilité intégrant une capacité à se remettre en question. Je retiendrai cette phrase de Didier Deschamps qui résume la situation lors du visionnage d’un match … «Les gars je pourrais vous montrer 30 min d’extraits vidéo … vous ne faites pas ce qu’il faut faire… vous savez ce que vous avez à faire et vous ne le faites pas… si vous continuez , vous allez perdre, je vous le garantis. » Puis s’en suit un long silence dans l’assemblée. Deschamps en profite pour mettre un taquet à Kilian MBPAPPE.  Pour lui le joueur le plus rapide est celui qui a le moins couru… (Selon les statistiques du match).

 

Des feedbacks efficaces pour se remettre en question

 

L’attitude générale des joueurs a toujours été bon enfant. On les voit faire des tournantes de ping pong entre les matchs et se faire gentiment recadrés par Didier Descamps qui leur explique que ce serait stupide de se blesser en courant autour de la table   !

Ceux qui ont lu cet article ont aussi lu :   S'inspirer des réussites françaises

Cela se remarque également dans les interventions de Killian MBAPPE, le benjamin de l’équipe qui répète souvent que le foot n’est qu’un jeu et qu’il prend plaisir à jouer. Tout cela contribue à dédramatiser l’enjeu pour en garder la notion essentielle.

Enfin l’un des animateurs de l’équipe : Paul Pogba a réalisé quelques prises de paroles mémorables pour valoriser toute l’équipe, et rebooster le moral.

 

Jouer sérieusement et professionnellement sans se prendre au sérieux

 

De tous les joueurs des plus jeunes comme les plus expérimenté se dégageait une impression de solidité. Aucune fébrilité d’avant match ne transparaissait. La concentration  et le sérieux étaient de rigueur . Le fait que les joueurs évoluent dans des grands clubs de championnats européen contribue grandement à leur préparation mentale. Ils sont tous habitués à jouer en Champions league, lors de grands évènements. Ajouté à cela l’expérience  de Deschamps  et vous avez la caractéristique d’une équipe faite pour gagner. On a pu voir les journalistes impressionnés par la zénitude de cette équipe, et même le calme olympien du coach même dans les matchs les plus serrés. Les célébrations de But de Umtiti et Griezmann sont également drôles et contrastent avec le sérieux et leur concentration lors des phases critiques comme les tirs au but.

Enfin à la fin de chaque match, les joueurs de l’équipe de France 2018 se lâchent et retrouvent leur âme d’enfant : car le foot n’est qu’un jeu.

 

Une sérénité renforcée

 

On a pu entendre et voir un respect total pour leurs adversaires. En ne se mettant jamais dans la peau des favoris et en pointant toujours du doigts les forces des autres équipes pour ne jamais sous estimé les autres équipes. Les bleus se sont positionné systématiquement en outsider. Sans jamais voir plus loin que le match suivant. Etape par étape. Sans rentrer dans la polémique, par exemple si Cavani allait jouer ou non. En se positionnant toujours de façon humble mais conscient de son potentiel et de ses forces.

 

 

5. La prise de risque – la responsabilisation – l’initiative individuelle dans cette équipe de France 2018

 

 

Dans le reportage l’épopée russe, on entend Didier Deschamps, coach de l’équipe de France 2018, expliquer que son rôle n’est pas de leur apprendre à dribler ou de jouer, « ça ils savent le faire » dit-il. Sa fonction est d’arriver à les faire jouer ensemble et créer le contexte pour générer le lien entre eux afin créer des automatismes. Il s’appuiera notamment sur la complicité Giroud/Griezmann.

On l’entend également dire à tous les joueurs, qu’il ne s’agit pas de faire tourner la balle pour le plaisir et qu’il ne faut jamais oublier la finalité : marquer des buts ! Et qu’on peut jouer très bien mais perdre. En effet le public oubliera vite la Croatie qui a magnifiquement joué en final mais perdu contre le réaliste, l’opportunisme et l’opiniâtreté de l’équipe française . Il enchaine en précisant : « que chaque joueur en position de tir ou de prise d’initiative doit s’assumer et prendre des initiatives de tir, qu’ils sont tous là pour ça.

 

Prise de risque et opportunisme

 

Je ne résiste pas à l’envie de vous mettre en vidéo ce but…. hallucinant qui nous donne encore à tous le frisson !

 

Ce but  contre l’Argentine est la concrétisation de cette prise de risque maximum avec une confiance au top… Avec cette frappe de batard , de Benjamin PAVARD quidonne des ailes à toute l’équipe. Ce but sera élu d’ailleurs le plus beau but de la coupe du monde. Encore une réalisation hallucinante d’un arrière latéral qui ne marquait jamais, comme en 98 avec Lillian Thuram. Un chef d’œuvre de ce joueur de 22 ans qui jouait 2 ans avant en 2ndedivision allemande et qui n’avait jamais marqué en équipe de France. Inconnu du grand public, et découvert 2 mois avant le début du Mondiale !

 

L’individualité transcendée par le groupe

 

Se transcender le jour J : permettre aux joueurs de se sentir suffisamment en confiance pour tenter des gestes techniques et les réaliser avec brio. C’est la preuve que tout le travail de préparation et de cohésion a porté ses fruits. Et que c’est dans les grands matchs que l’on voit les grands joueurs.  La double roulette de Killian MBAPPE a été élue plus beau geste technique de la compétition. Son accélération foudroyante a scotché le monde entier. Avec la reprise de volée de Benjamin Pavard ce sont des gestes techniques qui montrent que les joueurs sont en total confiance, portés par leur équipe, capables de tout réussir.

 

6. Une préparation sans faille : travail et discipline

 

Une préparation physique plus intense

 

Le stage à Clairefontaine 2 mois a accentué la préparation physique. On entend Griezman dire que même dans son club, L’Atlético de Madrid réputé physique,  les entrainements physiques et la course de fond n’ont jamais été aussi durs !

On voit les joueurs également signaler qu’ils ne se lèvent pas aussi  tôt en club  et encore moins pour faire des courses d’endurance beaucoup plus intenses que d’habitudes.

La préparation est un des points clefs de toute réussite, que ce soit pour les sportifs, mais aussi dans tous les domaines de la vie. Découvrez également l’importance de la préparation pour Teddy Riner dans cet article .

 

Une préparation mentale en trame de fond 

 

Le 2ème élément est la préparation mentale. Dans toutes les vidéos, on voit Didier Deschamps rappeler aux joueurs de l’équipe de France 2018, de ne jamais se laisser influencer par l’adversaire. En trame de fond :  Ne jamais se faire déconcentrer par une faute ou une agression de la partie adverse.  Ne jamais répondre à une altercation. Garder la tête froide et se concentrer sur le jeu, c’est la règle d’or. L’objectif est de rester focaliser sur son jeu pour ne pas se laisser déstabiliser. On imagine bien (mais là c’est moi qui extrapole peut etre ) Didier Deschamps prendre pour exemple la perte de sang froid de Zidane en finale 2006 contre l’Italie. Ce qui lui valut son carton rouge suite à son coup de boule sur Materazzi. Ce geste, a surement impacté le moral de toute l’équipe de France et suffit pour faire perdre la finale.

 

Une discipline et un self contrôle pour rester centrés sur l’objectif

 

Une mention spéciale pour la concentration et le 100% de réussite sur penalty de Grizou. Antoine Griezmann  n’a jamais tremblé. Toujours aussi efficace et précis sur tous les coup de pieds arrêtés.

Même dans les situations les plus tendu, les joueurs de l’équipe de France 2018 ont réussi à ne pas se faire déstabiliser. Contre L’argentine très physique, contre la Belgique en étant dominé, et enfin contre la Croatie avec les enjeux de la finale.

Ceux qui ont lu cet article ont aussi lu :   Réussir en France : 5 points essentiels

 

7. Le plaisir avant tout

 

Le plaisir et l’envie au cœur de la motivation

 

Un point qui m’a sauté aux yeux tout le long de la compétition et même durant la phase de préparation, c’est cet état d’esprit joyeux, festif.

Les bleus étaient fiers et prenaient un énorme plaisir à jouer. Ils étaient contents d’être ensemble. A tel point que plusieurs joueurs expliquent qu’ils sont devenus amis et auraient pu rester 1mois de plus ensemble ou même partir en vacances les uns avec les autres.

Malgré les différences de tempérament, entre les calmes avec Lloris  et les extravertis avec Pogba débridé, il y a un  équilibre parfait. Chacun ayant a coeur de donner le meilleur de lui même au service de cette équipe de France 2018.

 

Profiter du moment présent  : chaque réussite est une fête 

 

Les célébrations sont également importantes.Quand un but était marqué, la totalité des joueurs y compris ceux sur le banc venaient célébrer avec le buteur en s’empilant. Les commentateurs dont Bixente Lizarazu ont remarqué que cela faisait des années qu’ils n’avaient pas vu ça et que ça faisait plaisir à voir. D’autres ont été plus ludiques et humouristiques comme celles de Mbappe ou Griezmann, un peu décalées et humoristiques. Et que dire de celle du but d’’Umtiti  et sa danse étrange qui a surpris même les joueurs et qualifié la sélection contre la Belgique. Ces phases de joie n’ont jamais été arrogantes et défiante comme celle de Ronaldo par exemple. On aura remarqué aussi l’élégance de Griezmann qui n’a pas célébré son but sur penalty face à l’Uruguay, par attachement et respect envers ce pays.

On pouvait voir à l’image tout le plaisir que ces joueurs de l’équipe de France 2018 avaient à jouer, se faire plaisir, gagner et célébrer en communion les uns avec les autres.

 

 

Voilà maintenant que nous avons vu les 7 clefs de la réussite de l’équipe de France de football 2018, intéressons nous à comment tirer les enseignements pour pouvoir les reproduire dans notre vie de tous les jours.

 

Si vous souhaitez revivre toutes le parcours de l’équipe de France de football entre 2006 et 2018 , je vous invite à regarder cette video sur youtube qui retraçe  son parcours : 24 minutes d’émotions

 

 

Comment tirer profit de cette expérience pour augmenter considérablement vos chances de réussite dans vos projets personnels ou professionnels :

 

Que l’on soit étudiant, salarié, employé, en reconversion,  independant ou même entrepreneur, nous voulons tous réussir nos projets et concrétiser nos actions. Dans la vie privée ou dans le cadre professionnel nous aspirons tous être meilleurs, à progresser pour atteindre des objectifs et augmenter notre qualité de vie ou notre situation personnelle.

Au travers des 7 clefs de réussite de l’équipe de France 2018 se dessinent des grandes tendances qui sont également caractéristiques de nombreuses autres exemples de succès en  France et ailleurs.

je vous invite à les lire et à vous en inspirer au quotidien.

 

1 – Trouvez dans vos relations proches un coach ou un mentor ou une personne expérimentée et brillante dans votre domaine

  • Que l’on respecte, écoute et admire et à qui demander conseil ou du feedback en cas de besoin
  • Qui est à l’écoute et proche de vous pour vous soutenir et vous recadrer

 

2 – Apprenez par l’échec : il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent jamais

  • L’échec est une occasion d’apprendre et génère un profond sentiment de revanche. identifier vos échecs les plus importants et utilisez les comme moteur de motivation pour travailler encore plus et réussir à vous dépasser.
  • Soyez capable de vous remettre en question sans vous perdre

 

3 – Définissez un projet avec une vision claire et des objectifs

  • Développez votre vision à long terme, apprenez à vous projeter dans l’avenir, à imaginer votre idéal de vie, de réussite
  • Apprenez à mieux vous connaitre pour identifier vos valeurs et savoir ce qui vous motive 
  • Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin : chercher des alliances pour ne pas rester seul
  • Créez toujours des liens forts avec les personnes qui partage vos valeurs :  pour avoir du soutien en toute circonstance et appartenir à un groupe. 

 

4 – Travaillez votre attitude  et votre état d’esprit : soyez brillants mais pas des stars

  • Travaillez votre exemplarité dans le comportement et l’expression.
  • Apprenez à prendre les feedbacks  régulièrement et les utiliser
  • Soyez sérieux et professionnel sans vous prendre au sérieux.
  • Renforcez et travaillez votre sérénité et votre confiance en vous par tous les moyens possibles
  • Fréquentez et côtoyez les meilleurs dans votre domaine
  • Restez toujours humble positif et efficace.
  • Gardez 100% d’engagement en toute circonstance

 

5 – Prenez des risques – Responsabilisez vous – Prenez des initiatives

  • Soyez opportuniste –  Tentez – Osez faire  
  • Transcendez vous au travers d’un groupe de confiance

 

6 – Ne négligez jamais la préparation  

  •  Privilégiez une préparation de fond sur le long terme
  •  Découvrez la préparation mentale
  • Travaillez votre discipline et votre self contrôle pour rester centré sur vos objectifs et ne pas vous laisser influencé et détourné de vos buts

 

7 – Prenez du  plaisir 

  • Cherchez à prendre du plaisir, dans ce que vous faites  ou les rapports avec les gens autour de vous.
  • Fêtez et célébrer chaque réussite , même les moins importantes.

 

 

 

Dans les prochains articles je vous donnerai des trucs et astuces pour appliquer et travailler nombreux de ces points plus en détail et progresser pas à pas au quotidien.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le ! il vous suffit de cliquer sur les iconess correspondants à gauche.

J’attends vos retours, commentaires et impressions avec grand plaisir. Je répondrai à tout le monde.

A très vite !

Comment avez-vous trouvé cet article?
Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 5
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.