Reconversion professionnelle à 40 ans : le bon moment ?

Quelle est le bon moment pour changer de métier, refaire sa vie et se reconvertir ?

Démarrer une reconversion professionnelle à 40 ans ou à la quarantaine  ?est-ce une bonne ou mauvaise idée ? le bon moment?

Personnellement j’ai entamé le changement à 38 ans (quasi 40 :)) et j’ai mis bien 2 ans pour arriver à formuler ce que je voulais faire !

Si vous lisez cette article, c’est probablement que

 Quelque chose d’important dans votre vie n’est pas satisfait, non assouvi.

Et je vais vous partager toute une série d’éléments essentiels pour vous aider à réussir votre reconversion.

 

Y a-t-il un âge idéal pour se reconvertir ?

 

La réponse est bien sûr non. Cela dépend de beaucoup trop de paramètres.

Il y a des avantages et des inconvénients à tout âge.  Ce qui fera la différence, c’est VOUS, votre volonté et votre capacité à sortir de votre confort habituel pour vous mobiliser et  aller décrocher votre nouvelle vie !

Cela ne sera pas facile, et nécessitera peut être quelques sacrifices provisoires. Mais à la fin vous serez gagnant sur tous les tableaux.

Si vous n’êtes pas prêt à changer certaines choses dans votre vie, ne lisez pas cet article.

Si vous voulez réellement prendre votre destin en main, alors cet article est fait pour vous.

Vous allez découvrir  :

  • Pourquoi il est intéressant de commencer sa reconversion professionnelle à 40 ans (environ)
  • Comment faire pour la réussir en 7 points essentiels

 

Remarque : 

Cela fonctionne aussi si vous avez 30 ou 50 ans bien sûr ! La différence en fonction de l’âge se sentira dans l’énergie, la capacité de remise en question, et aussi les capacités financières.  Un aspect important qui peut changer toute la donne : c’est votre situation familiale. Elle peut impacter vos décisions et vos choix indépendamment de votre âge si vous êtes : célibataire, marié(e), avec enfant en bas âge, à charge ou alors si ils sont grands et indépendants.

 

Passons maintenant au vif du sujet !

 

les femmes démarrent plus souvent leur reconversion professionnelle à 40 ans

 

1 – Pourquoi démarrer sa reconversion professionnelle à 40 ans ?

 

La fleur de l’âge

 

Je ne dis pas ça parce que j’ai la quarantaine 🙂 … Mais clairement on a les idées plus claires sur soi, on a acquit une bonne expérience, on sait un peu mieux ce qu’on attend de la vie quand on arrive à cette période charnière.

Globalement, en dehors de problèmes de santé, on a encore de bonnes capacité physiques et donc  de l’énergie et une bonne capacité de rebond.

Les couples ont statistiquement leur 1er enfant entre 28 et 30 ans, donc en général à 40 ans, les enfants sont encore jeunes mais plus des bébés (<4ans) nécessitant toute l’attention.

 

La transmission et l’éducation (si vous avez des enfants)

 

Quand les femmes ont des enfants, bien souvent, leur perception de la vie change. Pour les hommes c’est pareil, mais parfois peut être moins marqué.
he
Quand vos enfants grandissent, alors se manifeste un besoin et une envie de leur transmettre des éléments qui ont du sens : vos valeurs, votre vision de la vie, vos principes. C’est la base de l’éducation.

Et ensuite, vers 7 ans, à  l’âge de raison, ils se mettent à poser de plus en plus de questions et des questions de plus en plus pertinentes voir dérangeantes ! Vous avez peut être été confronté(e) à ces questions qui vous ont peut-être mis dans l’embarras car elles pointent du doigt le malaise que vous pouvez ressentir si votre vie ou votre travail ne vous satisfont pas ou plus : 

Pourquoi tu fais ce travail ? tu aimes ton travail? Ca sert à quoi ? C’est qui les gens avec qui tu travaillent? ils sont gentils? Pourquoi tu es toujours énervé(e) quand tu parles de ton travail? Et pourquoi tu rentres toujours tard le soir? Pourquoi tu ne passes pas plus de temps avec moi ?…

Vos enfants vous renvoient vos doutes, ils sont de véritables éponges à émotions, et donc ont un effet miroir. Ce n’est pas pour rien qu’on dit que la vérité sort de la bouche des enfants :

 Entendez-les, écoutez vos enfants ils disent la vérité.

Si vos enfants vous font souvent ce genre de remarques, c’est un signe.

N’envisagez pas la reconversion que pour vous, mais aussi pour vos enfants, votre entourage. N’oubliez jamais qu’ils vont s’imprégner de votre vision du travail et de tout ce que vous véhiculez. Ils vont vous imiter, vous modéliser. Cela aura des conséquences sur leur rapport à la vie, au travail, à l’argent… Que voulez vous leur transmettre comme message? 

 

L'experience et les compétences sont un atout pour une reconversion professionnelle à 40 ans

 

Votre expérience et vos compétences

 

Un des gros avantages de faire sa reconversion professionnelle à 40 ans, c’est que vous avez accumulé une solide expérience professionnelle et donc développé de nombreuses compétences  : conscientes et inconscientes.

Si vous voulez changer de métier c’est que vous voulez faire d’autres choses donc ne plus faire ce que vous faites aujourd’hui. N’est-ce pas? J’entends souvent : “Je veux recommencer ma vie” , “repartir à 0”, “prendre un nouveau départ”… Ce qui signifie bien souvent pour la personne, tout changer.

Attention : Tout recommencer de 0  serait une énorme erreur !

Votre expérience est capitale pour votre futur projet. Rien ne la remplace. C’est la façon dont vous vous êtes construit, vos succès, vos échecs, vos erreurs, vos essais, votre apprentissage.

En apprenant à décrypter vos erreurs, vos comportements, vos échecs, vous trouverez une mine d’or pour réussir votre reconversion.

Vous vous êtes formé(e) durant des années, vous avez appris une quantité phénoménale d’informations , de gestes, de techniques, et donc vous avez développé un réel savoir-faire dans beaucoup de domaines, même si vous n’en avez pas forcément conscience.

 

La crise de la quarantaine

 

C’est quoi la crise de la quarantaine ? C’est une crise de sens qui apparaît au moment où votre vie est en mode “pilote automatique“. Votre situation est relativement stable mais aux alentours des 40 ans, voyant le temps filer, vous prenez conscience que vous démarrez la seconde moitié de votre vie …

C’est à ce moment que se manifeste le besoin de donner plus sens à sa vie. Après avoir travaillé durant des années à faire la même activité, les mêmes tâches, on peut se sentir frappé par un ennui profond. Plus rien ne vous excite, ne vous stimule. Vous avez déjà la plupart des biens matériels de base : voiture, télé, maison ou appartement, ainsi qu’une carrière avancée, … et vous commencez à vous demander quel est le sens de votre existence. Ce qui engendre des changements de comportements.

Certains vont se mettre à faire plus attention à leur capital santé, se remettre au sport, manger Bio…. mais d’autres vont passer par des phases d’immaturité pour se prouver qu’ils sont encore jeunes. Et bien souvent, ce changement de mentalité entraine une remise en question de l’activité et du travail.

Votre couple est peut-être un peu usé et a été mis à mal par la naissance et l’éducation de vos enfants. On le sait : avoir un enfant peut être une réelle épreuve pour un couple, et le faire parfois exploser. Vous avez fait passer le bien être de vos enfants avant le vôtre, vous vous êtes oublié(e). Maintenant, vous vous autorisez à chercher une activité qui vous correspond.

Professionnellement, vous êtes dans la phase où vous avez normalement pris des responsabilités. Votre charge de travail a dû considérablement augmenter, prenant parfois le dessus sur votre temps libre, sur vos passions entraînant une lente dégradation de votre qualité de vie perçue.

Peut-être avez-vous rencontré comme moi ce problème? Plus ma rémunération et mes responsabilités augmentaient et plus ma qualité de vie ressentie diminuait.  Autrement dit je travaillais pour faire plaisir à mon banquier ! Je ne prenais de vacances que 2 fois dans l’année (certes dans de beaux endroits mais je ne faisais que dormir), je n’en profitais pas vraiment et tout le reste de l’année je me sentais la tête sous l’eau, à courir en permanence !

Vous vous rendez peut-être compte que finalement vous avez passé une grande partie de votre vie au travail, sans passer assez de temps avec votre famille, ou à voir grandir vos enfants. Mais sans également penser à vous. 

 

Après un divorce ou une séparation

Une autre des conséquence de la crise de la quarantaine c’est la séparation ou le divorce.

Selon les statistiques de 2014, en France, environ 44% des mariages finissent par un divorce. En 2016, le taux de divortialité était de 1%. Soit 1 couple  sur 100 qui divorce chaque année.  Cela ne tient évidemment pas compte des PACS et unions libres. On ne peut pas avoir de chiffres précis sur le taux de séparation qui touche les  “quadra” mais c’est énorme !

Vous l’avez peut-être constaté dans votre entourage, aux alentours de la quarantaine, c’est souvent le carnage … séparation, divorces, crises… A titre d’exemple, sur 8 couples d’amis de mon entourage qui se fréquentaient très régulièrement, 6  ont explosé entre 42 et 46 ans !

Ces mêmes statistiques indiquent, comme dans mon exemple, que les femmes divorcent en moyenne à 44 ans et les hommes à 42 ans.

Ces séparations ont parfois des effets bénéfiques, il faut le noter. Une reprise de l’indépendance de chacun des membres du couple, qui se remettent à pratiquer leurs hobbies, du sport, se redynamisent, et se libèrent.

Cette phase est vécue pour beaucoup comme un soulagement et une envie de changer, de faire autrement, de recommencer sa vie, que ce soit sur le plan sentimental, personnel ou professionnel.

 

Une bonne crédibilité 

 

Vous êtes évidemment plus crédible à 40 ans passé, qu’à 25 ans pour votre banquier ! Vous avez plus de chance d’avoir des économies, des placements, des investissements.

En général, les couples ou mêmes les célibataires ont pu acheté leur logement (appartement ou maison) et donc même si vous avez un crédit en cours, vous avez acquis une partie de votre bien et vos capacités de remboursement / d’endettement sont normalement assez élevées, enfin beaucoup plus qu’à 25 ans.

Que vous souhaitiez changer de métier, vous lancer dans une formation, créer votre entreprise ou en reprendre une, vous êtes beaucoup plus crédible grâce à votre maturité, votre expérience , et votre statut financier.

 

La sécurité 

 

Cette situation offre de nombreux avantages pour réussir votre reconversion professionnelle à 40 ans :

  •  Des réserves ou économies, des placements parfois, un salaire régulier, un appartement/maison, une situation assez stable, un sentiment d’équilibre, une famille, des proches, un entourage, des relations sociales, des parents (si ils sont encore en vie)

Un bel environnement pour préparer votre projet, mettre de l’argent de coté, sans prendre trop de risques.

Mais il y a le revers de la médaille !… Car de l’autre coté il y a de gros inconvénients :

  • un salaire fixe et régulier, une situation stable, un sentiment d’équilibre, des parents, des proches qui vous disent que vous avez de la chance et vous dissuadent de changer ou de prendre des risques…

AIE …Vous êtes pleinement dans la fameuse zone de confort.

Donc pour pouvoir avancer, vous allez devoir vous concentrer uniquement sur les avantages et sortir de votre zone de confort  en compensant par votre volonté et votre motivation.

 

La confiance en soi 

 

Avec  votre expérience professionnelle, votre savoir-faire et vos relations, vous avez normalement un meilleur niveau de confiance en vous que quand vous aviez 20 ans. Ce n’est peut être pas suffisant pour que vous vous sentiez prêt à vous lancer dans votre projet mais sachez que vous avez beaucoup d’éléments aidants, et il faudra s’appuyer dessus.

Ceux qui ont lu cet article ont aussi lu :   Reconversion professionnelle : 5 erreurs à ne pas commettre

Ne confondez pas Confiance en vous avec Estime de vous. On peut ne pas s’aimer, mais savoir que l’on est un bon professionnel, sérieux et capable d’avoir des résultats en travaillant : c’est cela la confiance en soi.

La confiance en soi est reliée au Savoir-Faire. L’estime de soi au Savoir-Etre.

Votre estime de vous est le regard que vous portez sur vous, votre perception. Elle dépend beaucoup de votre éducation, de ce que vos parents vous ont transmis.

Votre confiance en vous, basée sur votre estime initiale, dérive de ce que vous faites, de vos actions.

 

 

soutien et entourage pour reconversion professionnelle à 40 ans

 

Le soutien familiale et l’entourage

 

La plupart du temps à 40 ans, on a encore la chance :

  • d’avoir des parents en vie
  • une famille, un conjoint, des enfants
  • des amis (sur qui vous pouvez compter)
  • un entourage social et professionnel, un réseau
  • des groupes de personnes partageant nos passions, nos hobbies.

A la différence des jeunes de 25 ans qui ont 1000 “amis” sur Facebook, vous avez surement de vrais amis de longue date. C’est un gros avantage.

Avec le temps, les rencontres, vous avez peut-être aussi un ou des mentors : professionnels ou personnels. Ce sont des personnes qui vous influencent positivement et dont la parole est importante pour vous. Ils vous inspirent et vous stimulent.

Au fil des années, vous avez pu developper des relations de qualité, tisser des réseaux, des liens. Et même si vous avez perdu de vue certains amis d’école ou de lycée, il est toujours possible de les recontacter et de raviver ces connexions. 

En conclusion, vous avez beaucoup plus d’ouvertures, de possibilités de soutien, d’aide et d’accompagnement pour traverser cette période de doute à 40 ans qu’auparavant.

 

 

 

2 – Comment réussir sa reconversion professionnelle à 40 ans

 

Soyez fixé(e) sur les véritables raisons de votre reconversion

 

Avant de vous lancer prématurément dans un projet incertain, Je vous invite vraiment à prendre le temps de la réflexion pour murir les véritables raisons de votre reconversion. Vous gagnerez beaucoup de temps par la suite.

pourquoi se reconvertir à 40 ans

 

Voici les différents cas d’envie de changement. Lisez chacune de ces possibilités pour vous situer.

Vous voulez :

Changer d’environnement de travail

Vous êtes insatisfait du lieu, de vos conditions de travail, des personnes autour de vous…. Vous aimez encore votre métier mais vous devez changer. Dans de cas, ce n’est pas réellement une reconversion mais une recherche d’emploi.

 

Changer de métier, de compétences, ce que vous faites tous les jours

Vous n’aimez plus ce que vous devez faire, vous êtes lassé, vous avez fait le tour, vous vous ennuyez. Mais vous ne voulez pas changer radicalement de métier ou d’activité. C’est le cas le plus fréquent, dans ce cas un bilan de compétences pourra vous être utile. Et vous donnera des idées de pistes pour trouver des formations adaptées et des filières.

Vous pouvez aussi faire une VAE : validation des acquis de l’expérience. C’est le moyen pour faire valider officiellement des compétences liée à votre ancienneté sur un métier sans avoir de diplôme. Et de le faire valoir pour changer d’activité sans changer réellement de domaine. Cela vous permet d’évoluer professionnellement, de monter en responsabilité.  De faire reconnaitre votre expertise.

Tant que l’on reste dans le champ des compétences : Pôle emploi, l’APEC sont là pour cela.

 

Avoir une activité qui correspond plus à vos valeurs

Vous voulez exercer une activité qui “correspond à vos valeurs” ? Mais quelles sont-elles vos valeurs justement? Les connaissez vous?

Vous devez pouvoir identifier et connaitre vos valeurs pour exprimer clairement ce qui ne va pas et donc pouvoir trouver une alternative. Sinon vous allez tâtonner et votre recherche risque d’être vaine.

Sachez définir vos valeurs en rapport avec :

  • Vous-même
  • La finalité, le but de votre travail
  • La définition de votre activité quotidienne : ce que vous voulez faire
  • Les personnes avec qui vous travaillez ou voulez travailler : les interactions avec les autres.

Dans ce cas et pour les cas suivant sachez que le bilan de compétences ne sera pas totalement adapté pour vous aider.

Si la liberté, l’indépendance ou l’autonomie font partie de vos valeurs, alors il faudra étudier la possibilité de vous mettre à votre compte, de créer une entreprise plutôt que de rester salarié.

 

Réaliser un métier qui vous ressemble

Vous cherchez un travail qui vous ressemble beaucoup plus, car vous pensez ne plus être à votre place et vous ne faites pas ce qui vous fait vibrer. Et du coup, vous vivez tous les jours une situation paradoxale qui vous fait vous sentir mal. Vous êtes par exemple :

  • Créatif, créative, artiste dans l’âme mais vous avec un travail exécutant passif
  • Statique et posé(e) mais on vous impose d’être dynamique  ou l’inverse
  • Une personne d’extérieur qui aime la nature et vous avez un travail en  intérieur de bureau ou l’inverse
  • Quelqu’un qui affectionne la qualité des relations et on vous cantonne à de l’administratif ou l’inverse
  • de tempérament gestionnaire mais on vous fait faire de la vente ou l’inverse
  • Plutôt une personne physique, en mouvement et vous avez une activité cérébrale dans le mental ou l’inverse

Tous ces cas provoquent un profond malêtre. Si vous êtes dans une de ces situations, vous devez réagir car cela ne pourra qu’empirer. Le risque à terme c’est le “burn out”.

Dans ce cas, comme celui qui suit, vous devez apprendre à réinventer votre avenir et redéfinir vos attentes.

Pour cela, suivez la méthode du projet de vie  que je vous donne dans le livre “réussissez votre reconversion pro pour choisir la vie que vous voulez”, que vous pouvez recevoir Gratuitement sur ce blog en me laissant votre email. C’est celle que j’ai utilisée et qui fonctionne.

 

Changer de vie et lui donner plus de sens

Enfin si votre souhait est de radicalement changer de vie car vous n’en pouvez plus et vous avez un réel besoin de sens, alors vous devez redéfinir totalement votre projet de vie. Pas uniquement sur le plan professionnel.

Cela tombe bien car je vous en parle dans la suite de l’article.

Vous allez devoir repenser entièrement votre vie.

Si vous voulez que votre vie change, vous allez devoir changer vos habitudes. 

Un point important : vous ne pourrez pas attendre que votre vie change en continuant les choses que vous faites habituellement. Les mêmes causes provoquent les mêmes effets.

Donc pour changer de vie, et changer d’habitudes , il va falloir :

  • Faire des actions que vous n’avez jamais faites,
  • Apprendre des choses que vous ne connaissez pas encore,
  • Remettre en question une partie de ce que vous pensez et donc changer certaines croyances.
  • Etre différent, changer votre attitude.

Etes-vous prêt à cela?

 

 

identifier les blocage de votre reconversion professionnelle à 40 ans

 

Identifiez les blocages majeurs 

 

Une enquête  annonce que 67 % des Français pensent que changer de métier est difficile, surtout les femmes (74 % contre 60 % des hommes). Le principal blocage provient du coût et de la qualité de la formation.  Cette même étude précise que 38 % des Français ont du mal à trouver “une bonne formation” qui soit adaptée, dans la jungle des formations et  32 % sont rebutés par leurs coûts.

Ce sondage est intéressant et en même temps montre tout le paradoxe Français. Quand il s’agit de choisir une voiture ou une télévision, les Français sont prêts à dépenser sans compter : 26 000 euros en moyenne pour une voiture !

Mais à contrario : pour investir  sur eux et/ou sur une formation pour améliorer leur vie sur le long terme, ils sont beaucoup plus regardant à la dépense …

Dites moi ce que vous en pensez en commentaire.

 

Quels sont vos blocages ?

Listez les 5 points qui vous empêchent de démarrer votre reconversion et donc vous de changer votre vie. Soyez sincères.

Ensuite, commencez par traiter chacune de ces objections en les décortiquant et en vous fixant des objectifs pour les lever 1 par 1.

Si le blocage est :

  • Financier : votre objectif pourra être de calculer vos besoins, de faire un plan d’économies à commencer rapidement.
  • La peur de l’inconnu : suivez les conseils de mon livre et booster votre confiance en vous et votre projet de vie pour savoir ou vous allez.
  • Votre environnement proche ou familiale veut vous dissuader et ne vous soutien pas : cherchez des personnes qui vous soutiennent
  • Vous ne savez pas quoi faire?  définissez votre projet de vie avant de commencer à penser au professionnel
  • Vous pensez ne pas avoir les capacités?  travaillez vos compétences cachées

Dites-moi en commentaire, en fin d’article quel est votre principale blocage. Si il y en d’autres? Je vous donnerai des conseils pour le déverrouiller.

 

 

Etablissez un bilan honnête de votre vie

 

Faites l’inventaire de vos réalisations, succès, échecs

Pour avancer et se stimuler, s’inspirer des choses que l’on sait bien faire est beaucoup plus motivant que de chercher à améliorer ses défauts.

Listez les 10 éléments de votre vie dont vous êtes le plus  fièr(e)s  :
  • Succès professionnels
  • Victoires personnelles
  • Réalisations
  • Accomplissements 
  • Toutes les réussites qui vous ont marqué ou impacté positivement.

Vous pouvez aller jusqu’à 20.

Ecrivez maintenant vos 5 plus gros échecs

Après avoir identifier vos échecs, notez à coté

  • ce que cela vous a appris.
  • Qu’en avez vous tiré, retenu : les enseignements

 Vous devez répondre à cette question : ” la chose la plus importe que j’ai apprise lors de cet échec c’est ….”

Pour finir : à partir de ces situations difficiles, développez :
  • Quels ont été vos limites et comment vous avez réagit pour qu’aujourd’hui cela ne se reproduise plus
  • Comment vous pouvez vous remercier d’avoir passé ces épreuves et d’en avoir tirer les enseignements
  • Quelles ont été les 3 choses qui ont changé depuis pour chacun de ces 3 événements

 

Ne reniez pas votre expérience passée

 

Votre expérience de vie est précieuse

Dans la première partie, j’ai commencé à vous parler  de “ne pas cherchez à redémarrer de 0″.

Ce n’est pas possible de toute recommencer à 0 et c’est tant mieux ! On ne peut pas réinitialiser votre cerveau. Et même si on pouvait ce serait tellement dommage !

Vous avez la quarantaine peut-être plus peut-être moins mais dans tous les cas, vous avez acquis l’une des choses les plus précieuse de la vie : l’expérience. 

Souvenez-vous, combien auriez-vous donnez en sortant de votre scolarité ou école pour avoir déjà 5 ans d’expérience professionnelle ! Quand toutes les annonces ou offre d’emploi disent rechercher des personnes de 3/5 ans d’expérience.

Votre expérience et votre vécu est ce que vous souhaitez transmettre à vos enfants pour leur éviter de commettre les mêmes erreurs, n’est-ce pas?

Mais c’est également et surtout Tout ce qui vous rend …. UNIQUE !

C’est ce qui fera votre singularité si vous voulez décrocher le  job de vos rêves, ou fera la force de votre offre si vous êtes indépendant ou consultant, ou encore sera à la base de votre positionnement différenciant  si vous créez votre entreprise.

En parant de vos acquis et en les magnifiant, vous pourrez relancer votre vie et atteindre un niveau supérieur :

  • de qualité de vie
  • d’accomplissement
  • de bien-être
  • de réalisation de soi

Aujourd’hui les 3 choses dont vous avez absolument besoin pour réussir votre projet de reconversion professionnelle  sont

  1. Votre expérience : la base, les talents, le terreau dans laquelle vous pourrez vous transformer
  2. Votre confiance en vous : pour avancer et croire en vous.
  3. Vos capacités d’apprentissage : pour réapprendre à apprendre

 

Découvrez vos talents cachés 

Vous n’avez pas idée de tout ce que vous savez faire et de tout ce que vous seriez capable d’apprendre et de faire dans le futur !

Ceux qui ont lu cet article ont aussi lu :   S'inspirer des réussites françaises

Il est toujours très difficile de s’auto-analyser. Pour cela il faut changer votre angle de vue ou votre perception, mais ce n’est pas simple tout seul, c’est à cela que servent  en partie les coachs.

Vous allez donc avoir besoin d’une personne extérieur, pour découvrir vos talents cachés.

En ayant cet oeil neuf sur vos expériences passées, vous pourrez découvrir des talents que vous n’avez pas mis en lumière par manque d’estime de vous ou de prise de recul.

Demandez à vos amis ou vos proches d’écrire vos 10 talents cachés. Vous allez être surpris(e).

Posez leurs ces 3 questions :

  • “A ton avis? quelle sont les choses que je sais le mieux faire? “
  • “Selon toi, quels sont mes talents que je sous utilise?”
  • “Quel talent unique penses-tu que j’ai et que je devrais travailler pour l’améliorer encore?”

Prenez un peu de temps pour réfléchir à leurs réponses.  Ont-il raison?

Est ce que ce talent a un rapport avec vos passions connues, cachées ou quelque chose qui vous attire fortement mais dont vous n’avez jamais parlé à personne?

Si le talent n’en est pas un pour vous, qu’est ce que cela peut signifier?

Par la suite, je vous invite à travailler d’arrache pied pour progresser sur ces talents cachés.

C’est peut-être là que se cache la clef de la réussite de votre nouvelle vie.

 

 

prendre le temps de se preparer pour réussir sa reconversion professionnelle à 40 ans

 

Prenez le temps de la préparation

 

La préparation est une des phases clefs de toute réussite. Mais pour qu’elle soit réellement efficace, il faut qu’elle soit :

  1. Structurée et organisée avec des objectifs,
  2. D’une durée adaptée :  pas trop longue et pas trop courte
  3. Orientée action : Qu’elle vous mette en action très rapidement

Si vous passez trop de temps à réfléchir vous risquez de vous enliser. Vous ne devez pas partir dans tous les sens. Vous devez faire des choses ou mettre en pratique de nouvelles actions, les tester et les mesurer.

Prenez exemple sur Teddy Riner dont le seul objectif est la gagne. Et c’est la première chose à laquelle il pense en se levant le matin. Vous verrez que pour lui la préparation est la clef.

CLIQUEZ ICI pour lire l’article pour vous inspirer de la réussite de Teddy Riner. 

 

Voyons maintenant les actions essentielles de votre préparation :

Prévoyez votre sécurité financière 

Libérez vous financièrement

Je vous l’ai dit plus haut, le premier blocage est souvent financier. Si vous n’avez pas de visibilité financière vous ne vous engagerez dans aucune démarche, donc  :

  • Mettez de l’argent de coté dès que vous pouvez, économisez.
  • Créez vous un fond de sécurité : une somme d’argent pour couvrir les dépenses imprévues.
  • Limitez vos dépenses, votre train de vie
  • Faites un budget
  • Soldez vos crédits si possible , débarrassez dès que vous pouvez de vos dettes
  • Calculez vos droits assedics, aides possibles, ACCRE  etc
  • Ne vous engagez pas dans de nouveaux crédits
  • Faites une évaluation patrimoniale pour connaitre la valorisation votre patrimoine si vous en avez (et ne surestimez pas)
  • Faites le point sur les personnes de votre entourage qui peuvent vous soutenir financièrement
  • Calculez votre besoin mensuel minimal pour vivre sans trop dégrader votre qualité de vie.

Vous devez faire ces actions dans l’ordre :

  1. Evaluez d’abord le temps maximum possible de votre reconversion (au moins 2 ans)
  2. Calculez et évaluez toutes vos ressources financières pour tenir tout ce temps.

Agissez dans le bon sens. Vous ne devez pas calculer le temps de votre reconversion en fonction de la durée Pôle-emploi. Pourquoi? C’est très simple vous ne savez pas combien de temps va durer votre reconversion. Et parfois cela peut durer plus de 2 ans.  Vous devez pouvoir tenir sans risque même si cela dure plus de 2 ans.

Comme un capitaine de bateau qui se prépare pour un long voyage, un tour du monde. Avec peu de place dans le bateau, il va devoir prévoir l’alimentaire pour une certaine durée, sans connaitre exactement celle-ci. Dans ce cas,  il faut intégrer une marge de sécurité énorme : d’au moins 30% à 50% car le voyage peut durer si des avaries surviennent.

L’important pour vous c’est :

  1. Avoir la visibilité financière nécessaire : savoir combien de temps vous pourrez tenir et d’intégrer une marge de sécurité
  2. Pouvoir vous libérer de cette charge mentale, en sachant que vous avez les ressources pour vous donner les moyens de vous concentrer sur votre projet et non sur les ressources
  3. Ne pas être dépendant et rester le seul maître à bord. Plus vous devez d’argent ( banques etc…) et plus vous êtes prisonnier

 

Si vous voulez commencer en restant salarié(e)

Parfois il est possible de se reconvertir tout en restant salarié ; cours du soir, micro entreprise etc… Dans ce cas ce n’est pas forcément plus facile car vous devez fractionner votre temps.

Pour réussir en général vous aurez besoin de vous concentrer à fond sur une activité et d’éviter de vous disperser.

Mon conseil :

Vous pouvez faire votre préparation tout en étant salarié(e) mais quand il s’agit de réellement passer à l’action et  de créer sa boite ou de changer totalement de secteur, il faut être disponible et focus à 100%.

 

Cherchez tous les soutiens possibles

Nous l’avons vu dans le paragraphe “pourquoi démarrer sa reconversion professionnelle à 40ans”, Vous avez normalement un entourage de confiance : conjoint, parents, amis, …

Mais parfois il arrive que l’on soit seul(e) : célibataire, avec enfant(s) à charge, parents décédés ou en incapacité de nous aider, peu d’amis… Dans ce cas là que faire?

Il faudra  construire votre cercle de confiance et de soutien.

Pour cela je vous invite à :

  • Cherchez des associations, des groupes qui partagent vos centres d’intérêt. Déplacez-vous et rencontrez du monde. Ne restez pas chez vous.
  • Inscrivez vous sur des groupes Facebook sur la reconversion et rencontrer les gens physiquement dans votre région. Trouvez des personnes qui sont dans la même situation que vous.
  • Cherchez sur internet des personnes qui ont vécu que ce que vous vivez et ont réussi. Et contactez les. Créez des liens et demandez leurs leur soutien et leurs conseils.
  • Privilégiez toujours les rencontres réelles, ne passez pas tout votre temps sur votre ordinateur. Rien ne remplace un vrai rendez-vous pour échanger et partager son expérience.
  • Faites-vous accompagner par un professionnel, coach ou spécialiste de la reconversion.

Surtout ne restez pas seul(e).

 

Analysez votre SWOT

Le SWOT est un outil d’analyse d’une situation qui vous permet d’évaluer vos forces, faiblesses mais aussi les opportunités et menaces. C’est une grille de lecture que vous devez construire durant votre préparation :

  • Identifier vos Forces ( Strength)
  • Listez vos faiblesses ( Weaknesses)
  • Réfléchissez aux opportunités externes ( Oportunities)
  • Ne négligez pas les menaces externes ( Threats)

En écrivant et listant chacun de ces aspects vous allez avoir une image plus précise des éléments clefs de votre reconversion.

par exemple  pour moi, le SWOT de “réaliser ma reconversion professionnelle à 40 ans” sera :

  • Forces personnelles : j’ai la pêche, je suis en pleine forme, au top de mes capacités, envie, volonté, capacité de travail
  • Faiblesses personnelles : risque de procastiner, lassitude rapide, besoin de changement
  • Opportunités extérieures : rencontrer des  personnes extraordinaires, developper de nouvelles compétences d’avenir
  • Menaces extérieures :  marché saturé? ou très concurrentiel dans mon domaine, que la formation ne soit pas bonne?

Après cela, définissez des objectifs pour chacune des 4 catégories, pour :

  • Boostez vos forces encore plus pour garder la motivation
  • Identifiez des plans d’actions pour limiter l’effet de vos faiblesses ( surtout les plus importantes)
  • Provoquez les opportunités extérieures et de maximiser leurs effets
  • De bien analyser les menaces et mettre en place un plan d’actions pour se protéger ou s’affranchir des menaces extérieures

 

Démarrez un vrai travail d’introspection

 

L’introspection c’est la quête de soi, pour mieux se connaitre.

C’est loin d’être simple étant donné que nous nous sommes construits durant des années en faisant parfois des choses qui ne nous ressemblaient pas. Nous avons alors bâti et renforcé un système de pensées qui a pour finalité de nous prouver que tout ce que nous avons fait et faisons est bon pour nous.

C’est très sain en fait car sinon nous craquerions ! Notre cerveau construit notre expérience et notre souvenir en lui donnant du sens. Si il n’en trouve pas, il le crée à partir de nos souvenirs de notre expérience.  C’est écologique, cela nous permet de réussir à dormir la plupart du temps. Mais du coup quand ce que nous faisons est trop éloigné de nos valeurs, de nous même, et que nous continuons à nous mentir, à la longue, le cerveau nous envoie des alarmes : burn out, coups de fatigue, dépression, et parfois des maladies psychosomatiques…

Apprenez à décoder les signes que votre corps et votre cerveau vous envoient.

Combien de temps avez-vous passez ses 20 dernières années pour apprendre à mieux vous connaître et définir ce que vous vouliez faire de votre vie ? 

Pour ma part avant 35 ans … 0heures00minutes00secondes ! 🙁  Autrement dit je me suis posé des tas de questions sur le métier que je voulais faire quand j’étais étudiant,  mais aucune sur ce que je voulais ETRE ! et devenir…  Et vous?

Le but de tout ce travail c’est de revenir à l’essentiel, nos motivations profondes. En enlevant les codes sociaux, les comportements parasites, les reliquats d’éducation pour découvrir ce qui se cache derrière.

La question de fond derrière tout cela est :“Si tout était possible, que vous n’aviez pas de limites,  vous feriez quoi de votre vie? “

 

La question étant tellement vaste, la plupart des gens n’arrivent pas à y répondre spontanément. Du coup je vous ai décomposé cela en étapes :

 

déterminer votre zone d'excellence pour avancer sur votre projet de vie pour réussir votre reconversion professionnelle à 40 ans

 

Identifiez vos valeurs, vos talents, votre zone d’excellence

Ce travail est la base, le socle de ce qui vous caractérise. Quelle sont les valeurs qui vous représentent?

Vous pourrez trouver de nombreuses façon de déterminer vos valeurs sur le net.

 Je vous propose un super outil avec une liste de 300 valeurs pour vous aider à identifier les vôtres dans mon livre que vous pouvez télécharger sur le blog à la fin de l’article

Ensuite nous avons parlé de talents et de talents cachés, c’est le moment de prendre vraiment conscience de votre zone d’excellence.

Qu’est ce que la zone d’excellence?

C’est la zone dans laquelle vous êtes spontanément ultra motivé pour faire des choses dans lesquelles vous excellez et ou vous êtes redoutablement efficace .

Quand vous êtes dans votre zone d’excellence : “vous n’avez plus l’impression de travailler “ !  intéressant non? 🙂

Nous avons tous une zone d’excellence, mais malheureusement parfois elle n’a rien à voir avec notre secteur professionnel ou la profession que l’on exerce.

Votre objectif sera de creuser pour déterminer votre zone d’excellence à partir de vos valeurs et ensuite :

  • Identifier ce que vous faites quand vous fonctionnez dans cette zone
  • Ce à quoi vous pensez quand vous réalisez des actions dans cette zone
  • Ce que vous ressentez quand vous agissez

Vous pourrez alors déterminer vos verbes d’actions, les croyances ultra motivantes et vos émotions associées à cette zone pour chercher et trouver un métier ou une activité qui vous fera faire, penser et ressentir la même chose.

 

Déterminez votre mission de vie, votre pourquoi ?

Votre mission de vie ou votre pourquoi, c’est la raison de votre existence sur terre.

Je vous propose une approche claire et pratique pour les définir dans mon livre.

Pourquoi définir votre pourquoi? 

Pour savoir clairement et distinctement ce qui vous pousse à vous lever le matin  mais également ce qui vous motive pour avancer.

Ce que cela vous apportera?

Le sentiment d’être à votre place, de savoir où vous allez, de renforcer votre estime et votre confiance en vous, de vous sentir pousser des ailes !

Ceux qui ont lu cet article ont aussi lu :   Valeurs humaines : comment transformer sa vie

 

Psychothérapie? ou pas?

Je ne pouvais pas faire l’impasse sur ce sujet. On me pose souvent la question.

Faut-il effectuer une psychothérapie quand on veut entamer une reconversion professionnelle à 40 ans ?

Cela dépend évidemment de vous, de votre situation, de votre parcours de vie, de votre sensibilité.

Certains de mes clients en ont fait une, d’autres non. Cela ne garantie pas d’avancer plus vite mais vous permet de renforcer votre estime de vous et donne de la puissance à votre engagement.  Vous pourrez mieux comprendre vos choix, vos comportements passés.

La psychothérapie est dans le pourquoi, le passé et l’analyse.  Le coaching est dans le comment, le futur et l’action.

Par contre, dans certains cas, je recommande vivement de consulter un thérapeute avant d’entamer votre reconversion si :

  • Vous avez vécu un ou des traumatismes importants durant votre vie privée ou pro ayant provoqué de gros troubles  : estime de vous, angoisses, TS, choc traumatisant durant l’enfance, licenciement violent, harcèlement moral ou sexuel, agression, relation ou couple toxique, problème relationnel avec vos parents, parent toxique, enfant malade, …
  •  ou bien vous n’avez pas de confident, d’amis  suffisamment proches à qui parler de vos doutes, de vos peurs pour vous soutenir ou que vous vous sentez vraiment seul(e) ou  isolé(e) ou déprimé(e)

Enfin vous pouvez dans tous les cas faire ce travail d’analyse si vous voulez vraiment mieux vous connaitre et aller encore plus en profondeur pour être en paix avec vous-même.

La psychothérapie ou la psychanalyse permettent de se sentir OK avec soi-même et de s’accepter tel que l’on est.

Elle ne donne aucune clef pour devenir ce que vous voulez être.

 

 

Formaliser son projet de vie pour réussir sa reconversion professionnelle à 40 ans

 

Formalisez votre Projet de vie

 

Prenez votre destin en main et devenez le chef de projet de votre vie.

 

Définissez votre vision

Votre vision, c’est la projection mentale de vous même et ce que vous voulez accomplir dans un monde et un avenir où tout est possible.

C’est le but ultime de ce que vous voudriez atteindre si il n y’avait aucune limite,  toutes vos valeurs sont satisfaites et aucune antivaleur (tout ce que vous détestez) présentes , toutes vos pensées et croyances sont aidantes.

Commencez par relire  vos valeurs, votre pourquoi et ensuite fermez les yeux quelques minutes  et  

  1. Projetez vous dans 10 ans avec tout ce que vous voulez réaliser accompli, et ressentez ce que cela vous apporte
  2. Connectez vous aux rêves de vie que vous aviez quand vous étiez enfant : ce que vous vouliez être ou faire
  3. Eventuellement Imaginez  ce que vous voudriez qu’on écrive ou dise de vous après votre mort: vos réalisations, accomplissements, victoires,…

Dans tous les cas les choses les plus importantes à respecter sont :

  • Créez vous une image mentale et rendez là, la plus précise et crédible possible pour vous et votre cerveau. Avec le plus de détails possibles. Plus vous serez spécifique et plus votre image sera détaillée et plus cela sera impactant pour vous.
  • Ressentez les bénéfices de cette vie idéale
  • Vous devez adhérer et croire que c’est possible et vous faire confiance pour avancer vers cette vision idéale de vous.
  • Revivez et répetez l’expérience régulièrement pour l’imprimer dans votre cerveau .Idéalement 5 à 10 min par jour.

Posez tout ce que vous avez en tête sur le papier, et organisez vos phrases pour rédiger votre vision, en une dizaine de ligne, au présent, comme si vous racontiez en y étant.

 

Clarifiez Vos objectifs

Maintenant que vous avez  votre vision, vous allez devoir définir vos objectifs prioritaires pour avancer vers cette vision. Sur le plan :

  • Personnel
  • Familial
  • Amoureux
  • Social
  • professionnel

J’ai volontairement enlevé l’aspect professionnel de la liste d’objectifs pour l’instant car votre projet professionnel doit découler de votre projet de vie pour être en parfaite adéquation.

Vous allez devoir maintenant définir  ce que vous voulez dans la vie. Ce que vous voulez atteindre.

Arrivez-vous à formuler cela positivement sans passer par la case : “Je ne veux plus de…”  ?

Si vous voulez provoquer un changement dans votre vie, vous allez devoir vous créer une image précise positive de ce que vous chercher à atteindre, comme pour votre vision. Si cette image est floue ou négative, vous n’aurez jamais les résultats que vous souhaitez.

Il va maintenant vous falloir apprendre à définir et clarifier vos objectifs correctement. Pour cela  j’ai écrit un article qui détaille la méthode pour formuler ses objectifs et les exploser à chaque fois : (Lisez-le attentivement )

 

CLIQUEZ ICI pour lire l’article qui vous explique comment clarifiez vos objectifs pour les réaliser à tous les coups.

 

Vous pouvez commencer en partant de ce vous ne voulez plus. Mais votre travail ne doit pas s’arrêter là. Vous devrez remplacer ce que vous ne voulez plus par une alternative positive et réellement stimulante pour vous.

Si vous ne voulez plus travailler autant. L’alternative positive ne pourra pas être : je veux être tranquille peinard. Ce ne peut pas être un objectif.

Dans les précédents paragraphes, vous avez déjà identifié des objectifs. Utilisez la même approche pour les reformuler correctement.

Je suis honnête avec vous : pour réussir sa reconversion professionnelle à 40 ans cela demande beaucoup d’énergie et de travail. Et donc la fuite ne peut être une alternative. 

Responsabilisez-vous, soyez proactifs et prenez votre destin en main. Ne restez pas à attendre que les choses évoluent par elle même.

 

Faites un plan 

Une fois que vous avez la boussole (votre vision / votre pourquoi) , vos valeurs, et vos objectifs, organisez-vous comme pour gérer un projet.

Décomposez vos objectifs en sous objectifs et tâches élémentaires et faites un rétro planning :

  • Réaliste
  • Simple avec des jalons, des échéances
  • Où vous pouvez visualiser les avancées de vos progrès

 

Passez à l’action 

Je vous en parlais précédemment, la clef de la réussite pour réussir sa reconversion professionnelle à 40 ans  c’est de ne pas rester trop bloqué dans la phase de réflexion/préparation mais de passer assez rapidement à l’action.

Pourquoi? parce que vous devez IMPERATIVEMENT tester et confronter vos idées pour vérifier que vous allez dans la bonne direction.

Si vous êtes attiré(e) par un métier ou une activité qui collent avec votre vision et vos valeurs, contactez plusieurs professionnels qui travaillent dans ce domaine. Des personnes qui ont réussi préférentiellement, et sont reconnues comme de bons professionnels. Demandez à les rencontrer ou au moins échanger par téléphone avec eux.

Vous pouvez également trouver des stages ou des journées en immersion pour tester des métiers.

SI vous envisagez d’être Indépendant(e) ou entrepreneur, vous allez devoir passer à un autre niveau d’attitude et de comportement.

Vous serez peut-être du coup intéressé(e)  pour lire mon article “50 conseils pour réussir par des entrepreneurs français à succès “ .

CLIQUEZ ICI pour lire l’article 

 

Aligner son projet pour réussir sa reconversion professionnelle à 40 ans

 

Alignez votre projet professionnel sur votre projet de vie

 

Une fois que vous avez formalisé votre projet de vie, que vous savez ce que vous voulez faire de votre vie.

Vous allez commencer à vous aligner.

Etre aligné cela veut dire, que tout ce que vous faites, pensez et ressentez est en phase avec vos valeur, votre vision, votre mission.

 

Au niveau de vos valeurs

  • Listez les valeurs que vous prêtez à l’activité que vous envisagez. Vérifiez que ce sont bien celles citées sur les sites des entreprises concernées.
  • Regardez les fiches de postes, de métier ou d’activité que vous trouverez sur internet : est ce que les valeurs véhiculées sont bien celles que vous aviez écrites?  Corrigez si ce n’est pas le cas.
  • Interrogez des personnes qui travaillent dans ce secteur, ou dans cette activité pour avoir des témoignages vérité. Parfois ce qui est écrit ne reflète pas la réalité.  Vous devez avoir au moins 10 témoignages de personnes qui ont réussi dans ce secteur pour vous faire une idée.

Ensuite vous allez vérifier la compatibilité et la cohérence avec vous même, votre vison, votre idéal de vie.

 

LES QUESTIONS LES PLUS IMPORTANTES A VOUS POSER AVANT DE VOUS LANCER 

Posez-vous ces questions dans l’ordre et au fur et à mesure :

  1. Est ce que l’environnement de travail est ok ?  avec vos aspirations, vos besoins
  2. Quelles sont les actions quotidiennes les plus importantes et fondamentales pour réussir dans ce métier et l’activité visée? Est ce que vous vous voyez les réalisez tous les jours? Imaginez, ressentez, visualisez. Est-ce ok?
  3. De quelles compétences avez-vous besoin pour réussir dans ce métier, ce domaine?  Quelle sont vos talents aujourd’hui et vos compétences actuelles? Sont-ils compatibles? Etes-vous prêt(e) à acquérir ces compétences et à les développer tout le long de votre vie? 
  4. Que pensez-vous de ce métier à titre personnel? Vous fait-il rêver? Est-ce ok? qu’en pense votre entourage?
  5. En utilisant les valeurs que vous avez déterminées, est-ce que ce métier satisfait vos valeurs? Sont-elles toutes compatibles? lesquelles sont manquantes ? lesquelles sont prédominantes? Est ce que cela vous convient vraiment?
  6. Est ce que ce métier, cette activité vous ressemble au fond? est-elle ok avec votre rêve d’enfant? votre vision?
  7. A qui ou à quoi d’important vous relie ce métier ou cette activité?  Une personne? Un groupe? Une communauté? Pourquoi?

 

Prenez le temps de penser et murir chacune de ces réponses. Si vous êtes OK, alors c’est OK. Ne faites pas de compromis avec vous-même, vous le regretterez. Si quelque chose coince ou bloque quand vous vous posez ces questions, c’est qu’il y a quelque chose qui n’est pas réellement OK. Vous devez identifier et solutionner le problème avant de continuer.

Une fois que avez répondu OK à tout ! Bravo vous avez un magnifique projet professionnel,  aligné avec votre projet de vie.

Vous pouvez alors entamez les démarches pour vous former, envisager votre nouveau métier, ou préparer votre projet d’entreprise.

En complément de cet article, et si vous voulez rester salarié,  vous pouvez visiter le blog de mon ami Jeff, ma-carriere-en-main.com  qui vous donne des tas d’astuces pour trouver le job de vos rêves.

 

 

Voilà, cet article était particulièrement long. Vous l’avez lu jusqu’au bout, c’est un signe que vous voulez vraiment y arriver BRAVO !

Dites moi ce que vous en avez pensé en commentaire?  Si vous avez aimé, partagez et mettez   5 étoiles à l’article.

N’oubliez pas de me dire également quelle est votre principale difficulté ou blocage pour démarrer votre reconversion et je vous donnerai d’autres conseils en réponse.

Et surtout si vous ne l’avez pas fait ,  : Lisez mon livre qui va réellement vous aider. Vous l’avez téléchargé si vous avez lu la totalité de l’article, sinon vous pouvez l’obtenir aussi en bas de l’article.

On se retrouve également sur Facebook, vous pouvez me soutenir et  :  Aimez ma page Facebook ! merci d’avance

A très vite

 

Comment avez-vous trouvé cet article?
Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 52
    Partages

2 commentaires sur “Reconversion professionnelle à 40 ans : le bon moment ?”

  1. Merci pour cet article
    j’ajouterai que l’age n’est pas le pb, c’est l’envie qui décide de tout
    à mon avis, il faut toujours faire ce qui a du sens pour nous, ce qui a du sens donne des ailes et des ressources qui nous semblent cacher
    ne pas le faire pour de mauvaises raisons telles que trouver du travail
    d’ailleurs le mieux est de trouver son ikigai et de s’y investir
    en parler bq autour de soit, une fois et seulement une fois lancer, pour ne plus pouvoir faire marche arriére
    le faire pour soit pas pour les autres est aussi un gage de réussite
    et enfin lire et encore lire des biographies de personnes ayant grandement réussie !
    se reconvertir entre 40-50 ans c’est aussi une période qui allie notre vitalité tjrs présente et une formidable expérience
    je ne peux aussi que conseiller de passer, une VAE qui vous donnera comme se fut le cas pour moi… une plus grande confiance dans nos acquis !
    bon WE
    Franck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.