5 façons de rater sa vie

Dans cette vidéo, je vous partage 5 façons de rater sa vie.

 

 

Synthèse de la vidéo :

Vous allez découvrir 5 points essentiels qui font que vous pouvez passer totalement à coté de votre vie.

Arriver à la fin de sa vie et avoir des regrets, de l’amertume, de l’insatisfaction…

Ceci est un résumé synthétique de la vidéo.

 

1 – Vivre une vie qu’on n’a pas choisi

 

  • Réaliser le rêve ou le destin de quelqu’un d’autre …. Pour faire plaisir.
  • Se laisser influencer en restant entouré de personnes toxiques et négatives qui nous tirent en arrière et nous empêchent d’avancer, de nous exprimer, de nous réaliser.
  • Ne jamais faire de projet stimulant qui nous ressemblent : se perdre dans les compromis.

 

2 – Ne jamais écouter sa voie intérieure, ne pas savoir s’écouter

 

  • Ignorer l’appel, notre voie intérieur : cette envie profonde de faire quelque chose qui nous attire …
  • Ne jamais se demander ce qu’on veut faire vraiment, ce qui nous plait, ce qui nous fait vibrer
  • Avoir peur du regard des autres , ne pas se faire confiance, ne jamais vouloir se tromper ni faire des erreurs.

 

3 – Se satisfaire du minimum vital, ne pas avoir d’ambition ou de volonté de progresser

 

  • La réussite c’est la chance ou c’est pour les autres;
  • Ne pas se remettre en question, la faute c’est les autres
  • Ne pas être curieux, vouloir apprendre et découvrir de nouvelles choses toute sa vie
  • Le principal problème c’est de rester passif, rester paralysé par peur de l’échec

 

4 – Ne pas avoir de rêves 

 

  • Croire que les rêves c’est fait pour les rêveurs et s’interdire de rêver
  • Ne pas chercher à les réaliser, à se battre pour les atteindre, ou au moins s’en rapprocher,
  • Vivre dans le passé, ruminer, et se plaindre en permanence de sa situation

 

5 – Mettre l’avoir avant l’Être et devenir un homme vide au mains pleines

 

  • Confondre accumulation d’argent et réussite : la vraie réussite ne peut être que collective et partagée.
  • Sacrifier sa vie privée pour sa vie professionnelle et se retrouver seul
  • Se rendre compte à 50 ans qu’on n’a pas vu ses enfants grandir et qu’on ne les connait pas
  • Ce qui compte ce sont les liens que l’on crée avec les autres

 

Notre civilisation est à certains égards inhumaine, profondément inhumaine, parce qu’elle a opté pour le plus contre le mieux, c’est-à-dire pour la quantité plutôt que la qualité. On pourrait aussi dire pour “l’avoir” plutôt que “l’être”. Cela donne des hommes vides aux mains pleines…    Théodore Monod

 

Si cette vidéo vous et cet article vous ont  plu , aimez-là sur youtube , et partagez  SVP

Abonnez-vous à ma chaine youtube  pour ne rien louper et être tenu au courant dès qu’une nouvelle vidéo sort !

A très vite

Comment avez-vous trouvé cet article?
Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.